1. Il semble que vous ne soyez pas membre de ce forum ou un membre récent.
    Sachez que seuls les membres enregistrés et ayant un minimum de 3 messages peuvent télécharger les ressources additionnelles tels les thèmes ou les mods.
    Enregistrez-vous dès à présent!
  2. Merci d'utiliser la fonction "RECHERCHE" en haut à droite de la page d'accueil. Quelqu'un a peut être eu la même question que vous et vous aurez une solution plus rapidement ainsi :-)
  3. Les nouveaux membres ou ceux disposant de moins de 3 messages sont particulièrement incités à lire la charte du forum qui contient les quelques règles applicables sur ce forum.
    Son non-respect peut entraîner des sanctions pouvant aller jusqu'au bannissement total dans le cas de récidive.
    Merci de noter que ne sont bienvenues ici que les personnes susceptibles de contribuer ici au bien-être et la convivialité au sein de la communauté. Toute personne utilisant ce site et ce forum uniquement pour nuire aux autres est priée de passer son chemin.
Certains ont peut être entendu parler de l’ouverture de la vente du 8ème lot de Mi-One en Chine.

Une nouvelle fois le stock de 200 000 unités a été vendu en moins d’une heure ce qui porte à 2 millions, le nombre de smartphones Xiaomi Mi-One vendus par Xiaomi sur son site internet.
Ce chiffre ne tient pas compte de ceux vendus par le biais de leur partenaire en boutique: l’opérateur China Unicom.

Evidemment on peut trouver ces chiffres ridicules en comparaison de certains poids lourds comme Samsung mais sachant qu’il s’agit du premier smartphone de Xiaomi, c’est un véritable coup de maître!
Et on ne peut s’empêcher de se demander combien auraient été vendus si la vente avait été ouverte en dehors des frontières chinoises et si la capacité de fabrication avait été maximale dès le lancement!

Et en abordant le sujet de la fabrication, Xiaomi nous a fait parvenir des photos de sa chaine de
fabrication chez Inventec.

This content is protected


Pour information, la fabrication et l’assemblage des Mi-One sont réalisés par 2 entreprises: Foxconn (assembleur des iPhones par exemple) et Inventec.

Inventec dispose de 2 sites: Shanghai et Nanjing et emploie 12 000 salariés sur sites.
Les photos que vous allez voir proviennent de l’usine de
This content is protected
.
Il s’agit de la plus « modeste » des deux (3500 salariés et 65 000 m²).
La cadence de production est assez importante:
-25 à 28 000 unités produites par jour pour 600 à 700 000 unités par mois
-25 jours de 10h30 de travail (soit une semaine de 52h30) et une cadence horaire de 2600 Mi-One produits !!!...
On va commencer par un petit quizz!
Que s’est il passé le 9 novembre 2011 en Estonie?
Non je vous rassure on ne va pas jouer à Fred et Jamy dans « C’est pas sorcier!’.

This content is protected


En fait l’histoire remonte à début 2007 lorsque le FBI découvre un réseau de botnets (robots), conçu sur un principe
This content is protected
. Il consistait, d’une part, à usurper des clics dans le cadre de ventes de prestations publicitaires sur Internet et, d’autre part, à déployer de faux antivirus (et à les vendre).
Quel est le mode opératoire du DNSChanger ? Ce cheval de Troie modifie les paramètres DNS de l’ordinateur, c’est-à-dire ce qui relie une adresse IP à un site Internet, pour afficher de la publicité non désirée, modifier les résultats des moteurs de recherche ou rediriger les utilisateurs vers des sites Internet indésirables. La machine infectée ne navigue plus sur le même web que les autres. De plus, ce virus empêche de se rendre sur des sites de sécurité informatique qui pourraient diagnostiquer le problème et le régler.

Ce virus aurait permis aux cybercriminels de récolter 14 millions de dollars. Début février, un demi-million de machines étaient encore infectées par DNSchanger, dont plus de 10.000 en France.Et aux Etats-Unis, la moitié des ordinateurs des 500 plus grosses compagnies et quasiment la moitié des agences gouvernementales américaines comme la Nasa étaient touchées. Et bien sûr des particuliers.

Avec le concours de l’université américaine Georgia Tech, de Mandiant, de Neustar, de la Nasa, de Team Cymru, de l’université de l’Alabama et de Trend Micro, le FBI a pu remonter jusqu’à la source en Estonie et le 9 novembre 2011 a procédé à l’arrestation de 6 estoniens avec la police nationale bien entendu. Dans le même temps ils ont pu obtenir par la justice américaine la saisie...
C’était une arlésienne depuis quelques semaines.
On nous sortait ici ou là des pseudo-prototypes plus ou moins crédibles avec des caractéristiques techniques soit disant de source sûre et parfois complètement farfelues.
Mais le 3 Mai à Londres, Samsung a enfin dévoilà son nouveau fer de lance: le Galaxy SIII.
Il utilise évidemment des solutions maison: Processeur quadcoreSamsung Exynos 4412 avec puce Mali 400, 1 Go de mémoire vive et la surcouche habituelle encore une fois déclinée (Nature UX TouchWiz).
Il cible le multimédia
This content is protected


Fin et plutôt léger (8,6 mm pour 133 g), le SIII arbore un large écran Super Amoled de 4,8 pouces qui se distingue par sa haute définition (1280 x 720 pixels).
Côté multimédia, l’appareil embarque un capteur photo 8 mégapixels avec flash filmant en HD 1080p et une webcam 1,9 mégapixels en façade.
Il est également doté d’une radio FM et d’un lecteur vidéo annoncé comme compatible avec 90% des formats vidéos les plus courants.
Pour une autonomie accrue, le smartphone dispose d’une batterie de 2 100 mAh mais il faudra attendre de vrais retours au regard de la consommation de ce processeur bodybuildé.
Enfin, il devrait être proposé en plusieurs capacités de stockage : 16, 32 et 64 Go. Cette mémoire serait de plus extensible au travers d’un lecteur de MicroSD (jusqu’à 64 Go).
Il ne manque rien?

Compatible Wi-Fi n et Bluetooth 4.0, le Galaxy SIII embarque une puce NFC pour le paiement sans contact. Petite déception, le SGS3 destiné à l’Europe ne supporte qu’un débit de 21 Mbit/s comme les modèles actuels. Un modèle LTE (4G) sera bien commercialisé prochainement mais uniquement à destination de certains pays étrangers comme les Etats-Unis.
Sauf si une seconde variante du SIII fait son apparition en France en fin d’année, il ne sera donc pas possible de profiter du très haut débit mobile et de...
MIUI est un projet né à l’été 2010 en Chine chez XIAOMI, basé sur AOSP (Android Open Source Project), il a pour but de redéfinir complètement l’ergonomie d’Android du point de vue visuel.

Le point fort de cette rom est justement la personnalisation de l’appareil.

Depuis sa création, la rom a été portée officiellement sur 15 appareils divers et variés, du HTC HD2 au SGS2, Nexus S, etc…

Des portages non officiels ont été réalisés sur d’autre appareils, Galaxy Tab, HTC Sensation, …
Ce qui manquait à cette rom était un appareil qui lui était propre, un appareil de développement, à l’instar des Nexus pour Google.

C’est maintenant chose faite depuis quelques mois avec le XIAOMI Mi-One.
Ce téléphone affiche des caractéristiques d’un haut de gamme :
  • Processeur double cœur Qualcomm Cortex A8 1,5Ghz
  • 1Go de RAM
  • 4Go de ROM
  • Support micro SD jusqu’à 32Go
  • Compatible 2G/3G
  • Ecran capacitif 4 pouces TFTP LCD anti-reflets
  • GPS,AGPS, Bluetooth 2.1, WLAN
  • Radio FM
  • Capteur photo 8M pixels
Des caractéristiques assez proches d’un Samsung Galaxy S2.
Mais une batterie de 1930mAh lui confère une meilleure autonomie.

Toutefois ce téléphone n’est pour le moment pas disponible hors des frontières chinoises.
Cela viendra dans un avenir à moyen terme, mais le marché chinois peine à être comblé tant la demande de ce téléphone est importante en partie grâce à son prix.
En effet, cette petite merveille est vendue 245€ environ, nue. Avoir un tel prix dans nos contrées laisse rêveur.

J’ai eu la chance de pouvoir m’en procurer un, ce ne fût pas chose facile, tant pour le paiement pour lequel il est nécessaire d’avoir un compte bancaire en Chine, que pour l’export où les frais de port et le risque de taxe en douane peuvent vite faire monter le prix. (Pour ma part, j’ai réussi à me le faire rapporter par un contact et éviter ainsi...
C’est une info qui nous vient d’
This content is protected
, relayée sur le forum par
This content is protected
.
Google, dans son désir de popularisation d’Android et peut être pour augmenter le niveau de qualité des applications du Market, a décidé d’aider les néophytes.
This content is protected

34 tutoriels répartis en 11 catégories depuis l’adaptation à de multiples résolutions jusqu’aux meilleures façons de vendre son application.
Evidemment il faudra avoir quelques connaissances au départ car ces guides n’ont pas vocation à être un guide pour « les Nuls » (« les Dummies » en VO) et surtout maîtriser la langue de Shakespeare puisqu’ils ne sont disponibles qu’en anglais.
Cela reste néanmoins une initiative à saluer et nous pouvons espérer que ces tutoriels seront enrichis pour profiter des multiples fonctions qu’offre Ice Cream Sandwich et certaines customs roms.
En tous les cas, si vous désirez vous lancer, c’est par
This content is protected
!

Source:
This content is protected